Logo

Fortin bétonné

Chilly

Au coeur du village de Chilly on trouve un blockhaus vestige de tous ceux construits par les Allemands pour défendre le village

Picardie 14-18DécouvrirVestiges "constructions" ⟩ Chilly ⟩ Fortin bétonné

Fortin bétonné - Chilly

Au coeur du village de Chilly, un abri bétonné, blockhaus construit par les Allemands au début de la Grande Guerre, rappelle que le village, enlevé par les 25ème et 136ème régiments d'infanterie, lors de la bataille de la Somme le 4 septembre 1916, était une place puissamment fortifiée

  • Fortin bétonné

Au coeur du village de Chilly, sur une propriété privée, se trouve cet abri bétonné construit par les Allemands au début de la Grande Guerre.

Depuis septembre 1914, Chilly était aux mains des Allemands, à proximité du front, protégé par deux premières lignes de tranchées. Ces derniers eurent tout le temps d'en aménager la défense avec de nombreux blockhaus, d'abris souterrains profonds, etc.

Le 4 septembre 1916, après une préparation d'artillerie qui avait duré six jours, Chilly fut enlevé par les 25ème et 136ème Régiments d'Infanterie au cours de la troisième phase de la bataille de la Somme. Quand celle-ci s'acheva, le 18 novembre, le village se trouvait à l'arrière des lignes françaises.

Le 25ème Régiment d'Infanterie dans la capture de Chilly
A la fin de la bataille de la Somme, Chilly se trouvait à l'arrière des lignes françaises (marquées par des pointillés) ©, Wikipedia

Le 25ème Régiment d'Infanterie dans la capture de Chilly

Le 17 juillet 1916, le 25ème RI prit possession du secteur de Maucourt, à l'ouest de Chilly, et entreprit les travaux préparatoires à l'attaque (construction de parallèles de départ, d'abris, etc.) tout en s'entraînant aux maniements des armes et à l'organisation du terrain conquis. Le 28 août, le 2ème bataillon monta en première ligne et occupa le secteur d'attaque du régiment pendant toute la durée de la préparation d'artillerie. Le 4 septembre à 14h00, ce furent les 1er et 3ème bataillons qui s’élancèrent, en liaison avec le 136ème RI, à droite, et le 2ème RI, à gauche. En 23 minutes, malgré le tir de nombreuses mitrailleuses, les objectifs furent atteints, le village dépassé et encerclé. Cependant, sous les deux premières lignes de tranchées, des abris profonds aux multiples issues et reliés entre eux par des couloirs souterrains, ainsi que des blockhaus bétonnés, prirent à revers les éléments d'attaque. Les nettoyeurs de tranchées firent alors taire un à un ces îlots de résistance et au soir de cette journée, il ne resta plus qu'un seul fortin bétonné, à l'est du village, qui fut attaqué pendant la nuit. A 10h30, le lendemain, ses défenseurs se rendirent, ce qui porta à plus de 650 le nombre de prisonniers faits par le 25ème RI.

Pour leur action, les deux bataillons d'attaque furent cités à l'ordre du Corps d'Armée. Pour le 1er : "Le 4 septembre 1916, s'est magnifiquement élancé à l'assaut des retranchements ennemis puissamment organisés. Malgré des pertes importantes, a enlevé successivement, en vingt-trois minutes, tous les objectifs qui lui étaient assignés. A organisé la nouvelle position et a su s'y maintenir malgré l'intensité des bombardements ennemis. A fait plusieurs centaines de prisonniers". Pour le 3ème : "S'est emparé, les 4 et 5 septembre 1916, d'unvillage fortement organisé, de 300 à 400 Allemands dont plusieurs officiers, et d'un matériel considérable".

Le 136ème Régiment d'Infanterie dans la capture de Chilly

Le 17 juillet 1916, le 136ème RI vint occuper des positions à l'ouest de Chilly en vue des prochaines offensives. Le secteur fut soigneusement organisé, l'attaque maintes fois répétée dans ses moindres détails. Le 4 septembre, après six jours de préparation d'artillerie, le régiment s'élança à l'assaut de la partie sud de Chilly. En moins d'un heure, trois lignes de tranchées furent enlevées en faisant 300 prisonniers et capturant 4 canons de tranchées et 7 mitrailleuses.

Pour cette action, le régiment reçut deux citations. La première à l'ordre de l'Armée : "Le 4 septembre 1916, sous l'énergique et habile direction de son chef, le colonel Bonet, s'est élancé à l'attaque du village de Chilly très fortement organisé et précédé de deux lignes de tranchées. D'un seul élan irrésistible, a atteint, en moins d'une demi-heure de haute lutte, tous les objectifs qui lui étaient fixés, infligeant de lourdes pertes à l'adversaire. Malgré un bombardement des plus violents, a mis rapidement en état de défense le terrain conquis et a brisé victorieusement tous les retours offensifs tentés par l'ennemi". La seconde à l'ordre du Corps d'Armée : "Les 1er et 3ème bataillons du 136ème se sont portés le 4 septembre 1916, à l'assaut d'une position ennemie sur un front de 600 mètres, dans un ordre et un calme parfaits, brillamment entraînés par les chefs de bataillon et par tous les gradés, ont atteint les objectifs assignés situés à 1100 mètres de la ligne de départ en 22 minutes, et ont contribué à la prise du village de Chilly". Une compagnie de mitrailleuses fut également citée à l'ordre du Corps d'Armée : "La 1ère section de la 3ème Compagnie de Mitrailleuses est montée à l'attaque le 4 septembre 1916, avec un entrain merveilleux, a occupé des positions judicieuses qui lui ont permis le lendemain d'arrêter net une contre-attaque ; s'est emparée d'une section de mitrailleuses ennemie (matériel et personnel)".

Alain Pouteau - Publié
Crédits photographiques : © Alain Pouteau & Wikipedia

A voir aussi à Chilly

  • Pas d'autre lieu de mémoire

Musée à Chilly

  • Pas de musée à visiter

Pour aller plus loin