Logo

Picardie 14-18

La Grande Guerre aujourd'hui dans l'Aisne, l'Oise et la Somme

A la mémoire de tous les combattants de la Grande Guerre ayant combattu dans l'Aisne, l'Oise et la Somme

La Grande Guerre aujourd'hui dans l'Aisne, l'Oise et la Somme

Picardie 14-18 est un site personnel dédié à la Grande Guerre aujourd'hui dans l'Aisne, l'Oise et la Somme. Il recense tous les lieux de mémoire évoquant la 1ère Guerre Mondiale : cimetières militaires et communaux, mémoriaux, monuments, plaques, vestiges de constructions (blockhaus, etc.) et de destructions. Il est dédié à la Mémoire de tous les soldats de la Grande Guerre ayant combattu de 1914 à 1918 dans cette région qui porte encore les cicatrices de ce terrible conflit

A la découverte de la Grande Guerre en Picardie

Cimetières militaires

Il y a plus de trois cents cimetières militaires en Picardie, répartis sur les trois départements qui composent la région, sans compter les carrés militaires et les tombes que l'on peut trouver dans les cimetières communaux.

Cimetières militaires de la Grande Guerre en Picardie

Mémoriaux

Les mémoriaux de la Grande Guerre en Picardie rendent hommage aux combattants de toutes nationalités de manière collective. Aujourd'hui encore ils sont des lieux de rassemblement qui réunissent chaque année de nombreuses personnes au cours de cérémonies officielles.

Mémoriaux de la Grande Guerre en Picardie

Musées

On trouve au moins un musée évoquant le conflit de 14-18 dans chaque département de Picardie. Chacun d'entre eux présente un aspect plus ou moins connu du conflit, un lieu où se sont déroulés d'effroyables combats, l'engagement de troupes venues de l'autre côté du monde ou la Première Guerre mondiale de façon générale.

Musées de la Grande Guerre en Picardie

Les Bretons en Picardie

Dès août 1914, des régiments bretons ont été engagés en Picardie notamment lors de la bataille de Guise. Picardie 14-18 vous invite à suivre le parcours de ces régiments dans l'Aisne, l'Oise et la Somme mais également à découvrir les lieux de mémoire en Picardie consacrés aux Bretons de 14-18.

Les Bretons de la Grande Guerre en Picardie

Chronologie

D'août 1914 à novembre 1918, la Grande Guerre s'est déroulée en Picardie sans discontinuer. Le front s'est étiré du sud-est au nord-ouest de la région après la bataille de la Marne de septembre 1914 avant de se figer pendant quatre longues années, se modifiant véritablement qu'au cours du retrait allemand de mars 1917 et lors des offensives allemandes du printemps 1918

Chronologie de la Grande Guerre en Picardie

Sur les traces de la Grande Guerre en Picardie

Picardie 14-18 vous invite à partir à la découverte des traces de la Grande Guerre en Picardie. Découvrez les monuments les plus simples comme les mémoriaux les plus importants de la Première Guerre mondiale, les nécropoles nationales comme les carrés militaires, les musées et tous les lieux de mémoire afin de ne jamais oublier ce que fut la guerre de 14 18 en Picardie. Picardie 14-18 vous invite également à comprendre la Grande Guerre à travers des thématiques et des circuits du souvenir mais aussi des pistes pour approfondir vos connaissances (lectures, cinéma, Internet, etc.). Il y a actuellement 439 lieux de mémoire de Picardie répertoriés sur ce site et le dernier a été ajouté le lundi 12 novembre 2018 .

Cimetières militaires

Monuments et plaques commémoratives


L'actualité de Picardie 14-18


Le dernier billet à lire sur le blog

Édouard Cœurdevey à la Croix-Morel
Dans ses carnets de guerre, Édouard Cœurdevey évoque son passage dans la forêt de Retz où il séjourna lors des premiers mois du conflit. Il y évoquait, lors de courts passages, son amour platonique pour l'une des filles du poste de la Croix-Morel, une maison forestière qui existe toujours.
→ Lire Édouard Cœurdevey à la Croix-Morel


Manifestations commémoratives en Picardie

Il n'y a pas de manifestation enregistrée dans la base de données actuellement ...

Ce site est dédié à la mémoire de ma grand-mère, Elisabeth Teirlynck, née de Vogelaere (1919-2007), arrivée en France, en 1923, avec ses parents qui ont quitté leur Belgique natale, à la demande de l'Etat Français, pour remettre en culture les terres désolées de la Somme. Il est également dédié à la mémoire de mes parents, Annie (1951-2017) & Serge (1945-2018), qui m'ont accompagné dans la découverte de nombreux lieux de mémoire de la Somme.