Menu
Comprendre 14-18 en Picardie
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest
Picardie 14-18 Contacter Picardie 14-18
Picardie 14-18Comprendre ⟩ Chronologie de la Grande Guerre en Picardie

Chronologie de la Grande Guerre en Picardie

D'août 1914 à novembre 1918, la Grande Guerre s'est déroulée en Picardie sans discontinuer. Le front, avec ses tranchées labourant terres agricoles, bois et villages, s'est étiré du sud-est au nord-ouest de la région après la bataille de la Marne de septembre 1914 avant de se figer pendant quatre longues années, se modifiant véritablement qu'au cours du retrait allemand de mars 1917 et lors des offensives allemandes du printemps 1918

1914 en Picardie

  • L'année 1914 en Picardie, c'est la guerre qui arrive dans l'Aisne à la fin du mois d'août avec la marche en avant de l'armée allemande passée par la Belgique et stoppée à quelques kilomètres de Paris au cours de la bataille de la Marne. L'année 1914, c'est surtout l'apparition des tranchées qui vont figer le front pendant toute la durée de la guerre après la "course à la mer" où Allemands et Alliés ont cherché à se déborder en vain.
  • 27 août 1914 : début des combats dans le nord de l'Aisne
  • 29 août 1914 : bataille de Guise, dans l'Aisne, et victoire de la Vème armée française
  • du 5 au 10 septembre 1914 : bataille de la Marne
  • 7 septembre 1914 : transport par taxis de 4.000 hommes à Nanteuil-le-Haudouin dans l'Oise, les fameux "Taxis de la Marne" ont débarqué les troupes en Picardie
  • du 14 au 20 septembre 1914 : bataille de l'Aisne qui se fige sur le Chemin des Dames
  • du 15 septembre au 15 octobre 1914 : la "course à la mer", le front se déplace vers le nord-ouest de la Picardie, jusqu'aux côtes de la Manche

1915 en Picardie

  • En 1915, il n'y eut pas de grande offensive en Picardie comme celles qui se déroulèrent en Champagne, du 14 décembre 1914 au 17 mars 1915 puis du 25 septembre au 9 octobre, et en Artois, du 9 mai au 25 juin puis du 15 septembre au 4 novembre. 1915 en Picardie reste toutefois marquée par deux violentes batailles, celle de Crouy, dans l'Aisne, et les combats à la ferme de Quennevières, dans l'Oise, du 6 au 16 juin.
  • du 8 au 13 janvier 1915 : bataille de Crouy, dans l'Aisne, qui fut appelée "l'Affaire de Soissons"
  • du 6 au 16 juin 1915 : violents combats à la ferme de Quennevières, dans l'Oise

1916 en Picardie

  • L'année 1916 en Picardie restera celle de la Bataille de la Somme qui s'est déroulée du 1er juillet au 18 novembre. Alors qu'elle ne permit pas la percée espérée, cette bataille fit 443 070 morts et 616 473 blessés de toutes nationalités. Même si les troupes françaises participèrent à cette bataille, aujourd'hui, la Bataille de la Somme est surtout ancrée profondément dans la mémoire des Britanniques.
  • 1er juillet 1916 : début de la bataille de la Somme, en une journée, l'armée britannique perd 60.000 hommes (tués, blessés et disparus)
  • 15 septembre 1916 : première apparition des chars sur un champ de bataille, pour les Britanniques, entre Courcelette et Flers dans la Somme

1917 en Picardie

  • L'année 1917 en Picardie restera celle de l'échec sanglant de la Bataille du Chemin des Dames, dans l'Aisne, du 16 avril au 25 juin, et des mutineries dans l'armée française qui suivirent.
  • du 15 au 19 mars 1917 : repli allemand derrière la ligne Hindenburg (ou Siegfried), surnommé "opération Alberich". Le front se trouve raccourci de 70 km et passe désormais sur une ligne Arras / La Fère / Soissons. Les villes de Péronne, Chaulnes, Nesle, Roye, Ham, Chauny et Noyon sont libérées
  • 16 avril 1917 : offensive française, dite Nivelle, sur le Chemin des Dames, dans l'Aisne. Echec. Du 16 au 25 avril, l'armée française perd 96.125 hommes (tués, blessés et disparus). Pour la première fois, l'armée française utilise des chars
  • du 4 au 5 mai 1917 : reprise de l'offensive française au Chemin des Dames avec les prises, à l'est, de Craonne et du Plateau de Californie
  • du 5 au 6 mai 1917 : combats au moulin de Laffaux sur le Chemin des Dames
  • de fin mai à fin juin 1917 : mutineries au Chemin des Dames
  • du 23 au 26 octobre 1917 : bataille de la Malmaison sur le Chemin des Dames qui tombe aux mains des Français à la fin du mois

1918 en Picardie

  • L'année 1918 en Picardie restera celle des grandes offensives allemandes. Trois de ces cinq offensives se déroulèrent en Picardie : sur Amiens (Somme), le Chemins des Dames (Aisne) et le Matz (Oise). Ces offensives stoppées, ce fut le tour des contre-offensives alliées qui menèrent à la victoire finale : offensive française entre l'Oise et l'Ourcq à partir du 18 juillet et bataille d'Amiens du 8 au 11 août.
  • 7 février 1918 : des éléments de la 26ème division américaine sont dans l'Aisne, au Chemin des Dames sur le secteur de Chavignon / Pargny-Filain
  • 21 mars 1918 : première grande offensive allemande (sur les cinq de 1918) dénommée la "Kaiserschacht" (Bataille de l'Empereur) ou opération Michaël. Elle vise Amiens et la séparation des armées française et anglaise
  • 23 mars 1918 : un obus, tiré par un canon situé dans le bois du Montoir, à Crépy-en-Laonnois, tombe sur Paris. C'est le premier des trois cents tirs de la "Grosse Bertha" (mauvaise dénomination utilisée par les Français, il convient de parler des "Pariser Kanonen" - canons de Paris) qui feront plus de 250 morts, et près de 700 blessés, dans la Capitale entre le 23 mars et le 9 août
  • 26 mars 1918 : conférence de Doullens, Foch devient le coordinateur de la bataille en cours
  • 3 avril 1918 : Foch devient le chef des armées alliées
  • 4 avril 1918 : le front se stabilise dans la Somme
  • 25 avril 1918 : l'offensive allemande est définitivement stoppée à Villers-Bretonneux et au bois de Hangard dans la Somme
  • 27 avril 1918 : premier engagement d'une division américaine à Cantigny, dans la Somme
  • 27 mai 1918 : troisième offensive allemande (après celle des Flandres du 9 avril) sur le Chemin des Dames, dans l'Aisne, avec l'opération Blücher-Yorck qui met en déroute de l'armée française
  • 1er juin 1918 : les Allemands sont à Château-Thierry
  • 9 juin 1918 : quatrième offensive allemande, dans l'Oise, Bataille du Matz, que les Français parviennent à stopper rapidement
  • 15 juillet 1918 : 6 divisions allemandes franchissent la Marne entre Château-Thierry et Reuil, dans l'Aisne. Une intervention américaine stoppe cette avancée. Le même jour, dans la Marne, a lieu la dernière offensive allemande stoppée deux jours plus tard
  • 18 juillet 1918 : contre-offensive du général Mangin partie de la forêt de Villers-Cotterêts, dans l'Aisne, avec l'utilisation combinée de 300 chars (FT-17 Renault) et de centaines d'avions
  • 5 août 1918 : fin de la deuxième bataille de la Marne
  • 8 août 1918 : pour Ludendorff, c'est le "jour de deuil de l'armée allemande". Dans le Santerre, dans la Somme, les troupes alliées, essentiellement composées d'Australiens et de Canadiens, progressent d'une quinzaine de kilomètres sur un front de même largeur, capturent 400 canons et faisant 27 000 prisonniers
  • 29 septembre 1918 : les forces anglo-américaines franchissent le canal de Saint-Quentin, dans l'Aisne et percent la ligne Hindenburg
  • 13 octobre 1918 : les Alliés sont à Laon, dans l'Aisne
  • 7 novembre 1918 : les plénipotentiaires allemands arrivent à Haudroy, dans l'Aisne
  • 11 novembre 1918 : signature de l'Armistice à Rethondes dans l'Oise
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest Contacter Picardie1418 Picardie 1418 Picardie1418