Menu
Blog de Picardie 14-18
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest
Picardie 14-18 Contacter Picardie 14-18
Picardie 14-18Blog ⟩ Les Fusillés sur France 3, un hommage raté ?

Les Fusillés sur France 3, un hommage raté ?

France 3 diffusait, la veille de l'Armistice, "Les fusillés", un téléfilm de Philippe Triboit présenté comme étant un hommage aux fusillés de la Grande Guerre. Une fiction qui, hélas, est passée à côté de son sujet alors qu'il y avait tant à dire sur les fusillés de 14-18

Les fusillés sur France 3

Certes, il s'agissait d'une fiction mais le téléfilm de Philippe Triboit, intitulé "Les fusillés", diffusé sur France 3 le 10 novembre 2015, veille de l'armistice, à 20h55, est passé à côté de son sujet en évoquant très mal le calvaire des poilus et en choisissant, comme deuxième personnage principal, un soldat qui profitait (miraculeusement) de la guerre aux dépens de ses camarades d'infortune.

On aurait pu émettre un doute sur la possibilité qu'un fusillé puisse survivre au peloton d'exécution et pourtant c'est ce qui est véritablement arrivé à François Waterlot en septembre 1914. Condamné en compagnie de six autres soldats du 327ème RI, il sortit indemne de la fusillade. Un livre lui a d'ailleurs été consacré en 2012, intitulé "Fusillé vivant", rédigé à partir des lettres qu'il avait adressées à sa famille où il narrait son expérience. Toutefois, trois fusillés qui s'en sortent face à un même peloton, dont deux qui réintégreront par la suite leur régiment, cela fait un peu beaucoup. Mais on regrettera surtout que la suite du téléfilm nous montre qu'un de ces deux survivants, trafiquant et proxénète à ses heures, organise des passes au nez et à la barbe des officiers, au sein même du cantonnement, avant d'être lui-même fusillé une seconde fois et ... pour du bon. Si ce téléfilm ne s'était pas appelé "Les fusillés" et si avant son générique de fin une image ne nous avait pas rappelé que 612 poilus avaient été fusillés pour l'exemple au cours de la Grande Guerre, cela aurait pu passer et on aurait oublié les quelques erreurs et incohérences. Mais là ...

Un hommage raté aux fusillés de la Grande Guerre

Certes, la télévision s'était déjà intéressée à quelques fusillés "célèbres" de 14-18 (ceux de Vingré, les caporaux de Souain, Lucien Bersot, ...) mais s'il était question de rendre hommage aux fusillés de la Grande Guerre, il y avait tout de même de quoi créer une véritable histoire de fiction qui aurait tenu la route. Le cas unique de François Waterlot, qui après avoir donc survécu au peloton d'exécution le 7 septembre 1914 fut tué au front le 10 juin 1915, aurait pu être lié aux destins tragiques de quelques autres poilus.

Comme Jean-Julien Chapelant, sous-lieutenant au 98ème RI, blessé et capturé avec une poignée de survivants, il réussit à regagner les lignes françaises où il sera condamné à mort pour capitulation et fusillé, attaché à son brancard dressé contre un pommier, le 10 octobre 1914. Ou encore les sous-lieutenants Henri Herduin et Pierre Millant, du 347ème RI qui après s’être repliés alors qu’ils étaient à court de munitions et dans l’impossibilité de recevoir des renforts, avec les hommes qui leur restait, furent exécutés sans jugement le 11 juin 1916.

A l'heure où on parle de réhabiliter tous les fusillés pour l'exemple de la Grande Guerre, ce téléfilm, diffusé sur une chaîne du service public, aurait pu montrer les drames qu'ont causé des décisions militaires précipitées, arbitraires et plus que discutables. Au lieu de cela, le passage devant le peloton d'exécution n'a été que le prétexte pour nous conter une histoire banale de poilus qui n'aurait pas du se nommer "Les fusillés".

Un billet publié dans la catégorie Médias avec le tag Fusillés - Source photographique © France 3

Référencement naturel
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest Contacter Picardie1418 Picardie 1418 Picardie1418