Logo

Découvrir la Grande Guerre en Picardie

Monument national de la 2nde bataille de la Marne - Butte de Chalmont

Le monument national de la seconde bataille de la Marne, également appelé monument des Fantômes, est l’œuvre du sculpteur Paul Landowski et a été inauguré en 1935

Picardie 14-18DécouvrirMémoriaux ⟩ Butte de Chalmont ⟩ Monument national de la 2nde bataille de la Marne

Monument national de la 2nde bataille de la Marne - Butte de Chalmont

Le monument national de la seconde bataille de la Marne, également appelé monument des Fantômes, est l’œuvre du sculpteur Paul Landowski et a été inauguré le 21 juillet 1935 par le Président de la République, Albert Lebrun. Il rend hommage aux durs combats de juillet 1918, à l'issue desquels l'initiative des opérations passa aux mains des alliés.

  • Monument national de la 2nde bataille de la Marne #1/6
  • Monument national de la 2nde bataille de la Marne #2/6
  • Monument national de la 2nde bataille de la Marne #3/6
  • Monument national de la 2nde bataille de la Marne #4/6
  • Monument national de la 2nde bataille de la Marne #5/6
  • Monument national de la 2nde bataille de la Marne #6/6
*

Situé au bord de la D229, entre Beugneux et Wallée, ce mémorial, oeuvre du sculpteur Paul Landowski, est également appelé "monument des Fantômes". Il se décompose en trois parties. La première est la statue du 1er plan qui représente la France tenant un bouclier. La seconde est la série de quatre fois quatre marches qui représentent les quatre années de guerre. Enfin, la troisième correspond aux Fantômes. Ils sont huit et ont les yeux fermés, cherchant leurs camarades disparus. D'une hauteur de huit mètres, les Fantômes sont une jeune recrue, un sapeur, un mitrailleur, un grenadier, un colonial, un fantassin, un aviateur et le spectre de la mort sortant de son linceul. Ce monument a été inauguré le 21 juillet 1935 par le Président de la République, Albert Lebrun.

Sur les côtés, deux monuments relatent les événements. On peut lire sur l'un d'eux : "Le 15 juillet 1918, l'ennemi engage la bataille en Champagne contre les IVème, Vème et VIème armées - Le 17, ses efforts sont brisés de Château-Thierry à l'Argonne. A l'aube du 18 juillet, entre Nouvron et la Marne, les Xème et Vème armées s'élancent à l'assaut sur le flanc de l'ennemi, atteignent le soir le front Pernant-Torcy, progressent sans arrêt les jours suivants et enlèvent la butte de Chalmont (25 et 26 juillet), succès décisif qui repousse l'ennemi sur les plateaux du tardenois. Il tente en vain de résister au nord de l'Ourcq - combats du Grand-Rozoy - il est rejeté sur la Vesle. Soissons est délivré, 30.000 prisonniers et un matériel considérable sont capturés. Le front est raccourci de 50 km, la voie Paris-Chalons rétablie, la menace contre Paris levée. Après trois semaines de durs combats, auxquels participèrent des divisions américaines, britanniques et italiennes, la seconde bataille de la Marne se terminait victorieusement. L'initiative des opérations passait aux mains des alliés".

Alain Pouteau - Publié

A voir aussi à Butte de Chalmont

  • Pas d'autre lieu de mémoire

Musée à Butte de Chalmont

  • Pas de musée à visiter

Pour aller plus loin