Menu
Découvrir 14-18 en Picardie
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest
Picardie 14-18 Contacter Picardie 14-18
Picardie 14-18DécouvrirCimetières communaux ⟩ Cimetière communal - Dernancourt

Cimetière communal - Dernancourt

On trouve dans le cimetière communal de Dernancourt, cent trente-trois tombes de combattants français tués entre l'automne 1914 et l'été 1915, avant que le secteur ne passe sous contrôle britannique. A ce moment là, des ambulances de campagne et des postes de secours furent installés à Dernancourt, ce qui explique la présence d'un carré militaire regroupant les tombes de cent vingt-sept Britanniques et Australiens.

  • Cimetière communal #1/7
  • Cimetière communal #2/7
  • Cimetière communal #3/7
  • Cimetière communal #4/7
  • Cimetière communal #5/7
  • Cimetière communal #6/7
  • Cimetière communal #7/7
*

Dernancourt est un petit village situé à trois kilomètres au sud d'Albert. Situé en secteur français jusqu'à l'été 1915, il passa ensuite sous contrôle britannique jusqu'à la fin de la guerre, hormis pour une période de près de cinq mois, comprise entre fin mars et début août 1918, suite à la première offensive allemande de l'année.

Ainsi, des ambulances de campagne et des postes de secours seront installés à Dernancourt et on procèdera à des inhumations dans le cimetière communal de septembre 1915 à août 1916. A ce moment là, le cimetière devenant exigu, un autre sera ouvert sur le terrain situé juste à côté, qui forme à présent l'extension. Les corps de deux Australiens y seront également inhumés au cours des combats de 1918. Aujourd'hui, on y trouve cent vingt-sept tombes, celles de cent vingt-quatre Britanniques et de trois Australiens. Parmi ces tombes, on pourra remarquer celle du lieutenant-colonel Allan Leane, commandant le 28ème bataillon de l'Australian Imperial Force. Tué le 4 janvier 1917, à l'âge de 44 ans, il a été inhumé à cet endroit par ses officiers, sous-officiers et hommes de troupe. Il repose sous une dalle en marbre, peu commune pour les tombes du C.W.G.C., avec, à sa gauche, quatre tombes d'hommes du Queen's tués le 29 juillet 1916 et, à sa droite, celles des deux Australiens tombés en avril 1918 (photo 4).

Mais on ne trouve pas que des tombes britanniques dans ce cimetière. Cent trente-trois tombes de soldats français sont rassemblées ici, des hommes tués entre l'automne 1914 et l'été 1915. Parmi celles-ci, une petite plaque déposée au pied d'une croix, retiendra l'attention : "Il y a cent ans tu naissais 1895, à vingt ans tu mourrais 1915, même pour la France quelle tristesse, ton petit frère 1912". Gaston Ferrand, du 403ème R.I., originaire de la capitale, est mort le 20 mai 1915. A l'écart du carré militaire, on remarque également la tombe du caporal Louis Martinot, originaire de Troyes, 153ème R.I., décédé, à l'âge de 23 ans, des suites de ses blessures de guerre, le 9 octobre 1914. C'était au temps de la "course à la mer". Le premier à être inhumé ici ? A côté de sa tombe (photo 6), celle de Julienne Lassal, victime civile de cette guerre, tuée à l'âge de trente-cinq ans.

Enfin, à proximité du passage aménagé entre le cimetière et l'extension, un caveau familial retient également l'attention. Gravé sur le monument (photo 7), on peut lire : "A la mémoire de Louis Leblond, soldat au 9ème cuirassier, disparu au Moulin de Laffaux le 5 mai 1917 dans sa 27ème année". Louis Leblond, décoré de la Croix de Guerre et de la Médaille Militaire, était né à Dernancourt le 26 novembre 1891.

Alain Pouteau - Publié

A voir aussi à Dernancourt

Pour aller plus loin

Cimetières communaux

Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest Contacter Picardie1418 Picardie 1418 Picardie1418