Menu
Découvrir 14-18 en Picardie
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest
Picardie 14-18 Contacter Picardie 14-18
Picardie 14-18DécouvrirCimetières militaires allemands dans l'Aisne ⟩ Nécropole allemande - Le Sourd

Nécropole allemande - Le Sourd

Le cimetière militaire allemand de Le Sourd a été édifié pendant le conflit par les Allemands et inauguré en 1916 en présence de l'empereur Guillaume II. Il contient 729 corps inhumés dans des tombes individuelles dont ceux d'officiers de la Garde Impériale morts pendant la bataille de Guise, le 29 août 1914 et de Friedrich von Bismarck, petit-fils de Otto von Bismarck, fondateur de l'unité allemande, mort le 5 novembre 1916.

  • Nécropole allemande #1/5
  • Nécropole allemande #2/5
  • Nécropole allemande #3/5
  • Nécropole allemande #4/5
  • Nécropole allemande #5/5
*

Située au bord de la D773, entre Le Sourd et Colonfay, cette nécropole contient 729 corps inhumés dans des tombes individuelles. Elle a été édifiée pendant le conflit par les Allemands et inaugurée en 1916 en présence de l'empereur Guillaume II.

Un carré français (photo 4) a été édifié par les Allemands. Il contient 1.333 corps, dont 571 en ossuaire, certains ayant été inhumés par les Français, après l'armistice.

Cette nécropole ne ressemble à aucune autre avec ses tombes individuelles si particulières, bien loin des stèles classiques. Les hommes qui reposent là sont également de ceux qui sont tombés au cours de la bataille de Guise du 29 août 1914. Certains sont des officiers de la Garde Impériale morts pendant la bataille. La noblesse prussienne a perdu beaucoup des siens le 29 août 1914 comme Carl Wilhem von Plettenberg et Egbert von Witzleben. Mais le "pensionnaire" le plus célèbre reste Friedrich von Bismarck (photo 5), petit-fils de Otto von Bismarck, fondateur de l'unité allemande, né le 23 juillet 1870, au moment où se préparait la première guerre franco-allemande et mort le 5 novembre 1916.

A noter que l'on trouve dans cette nécropole, les tombes de 2 soldats italiens, 25 soldats russes et 1 soldat roumain ; sans oublier celles de 3 combattants français et de 2 victimes civiles de la Seconde Guerre mondiale.
On découvre également de nombreux monuments à la mémoire de régiments, allemands comme français.

Alain Pouteau - Publié
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest Contacter Picardie1418 Picardie 1418 Picardie1418