Menu
Découvrir 14-18 en Picardie
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest
Picardie 14-18 Contacter Picardie 14-18
Picardie 14-18DécouvrirCimetières militaires allemands dans l'Aisne ⟩ Nécropole allemande - Saint-Quentin

Nécropole allemande - Saint-Quentin

La cimetière militaire allemand de Saint-Quentin a été édifié à l'automne 1914, par les Allemands, et inauguré par l'empereur Guillaume II, le 18 octobre 1916. De nos jours, on y trouve sept mille sept cent quatre-vingt-quinze corps.

  • Nécropole allemande #1/4
  • Nécropole allemande #2/4
  • Nécropole allemande #3/4
  • Nécropole allemande #4/4
*

Située à l'ouest de la ville, cette nécropole a été édifiée à l'automne 1914, par les Allemands, pour y inhumer les soldats tués au cours des combats qui se sont déroulés, dans la région, du 28 au 30 août 1914 (parmi lesquels de nombreux hommes de la "prestigieuse" Garde Prussienne). Elle a ensuite été inaugurée par l'empereur Guillaume II, le 18 octobre 1916 : à cette époque, deux statues de guerriers grecs en bronze, oeuvre de Wilhelm Wandschneider, se trouvaient devant le monument où étaient inscrits le nom de tous les soldats inhumés dans ce cimetière (à ce moment-là, 706 Allemands mais également 191 Français et 80 Britanniques dont les corps ont été déplacés, après la guerre, mais dont les noms figurent toujours sur l'un des murs). En 2008, les deux statues ont été replacées après avoir été restaurées (photo 4, prise fin juillet 2006) et deux plaques commémoratives (l'une en allemand et l'autre en français) ajoutées sur ces mêmes socles.

Saint-Quentin devenant une place importante du dispositif allemand, à l'arrière du front, des hôpitaux y ont été implantés ; ainsi, de nombreux soldats, morts de leurs blessures, tant Allemands qu'Alliés, ont donc été inhumés ici, en partie au cours de la bataille de la Somme mais surtout au cours des offensives et de la contre-offensive alliée de 1918. A ce moment-là, et depuis la retraite sur la ligne Siegfried de mars 1917, la ville se trouvait à proximité du front et le cimetière avait subi de nombreux dégâts à cause des bombardements.

Après l'Armistice, la France a regroupé dans ce cimetière de nombreux corps provenant de 98 lieux différents situés jusqu'à 35 kilomètres aux alentours. Aujourd'hui, on trouve 7.795 corps (croix en métal) dans cette nécropole : des 6.294 reposant dans des tombes individuelles, six n'ont pu être identifiés ; tandis que des 1.935 reposant dans les deux ossuaires, seuls 434 ont pu être identifiés.

Alain Pouteau - Publié

A voir aussi à Saint-Quentin

Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest Contacter Picardie1418 Picardie 1418 Picardie1418