Menu
Découvrir 14-18 en Picardie
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest
Picardie 14-18 Contacter Picardie 14-18

Devonshire cemetery - Mametz

Le cimetière du Devonshire, à Mametz, est l'histoire dramatique de 128 hommes du 9ème Devons. Le 1er juillet 1916, ils devaient prendre les tranchées qui défendaient Mametz mais les officiers avaient signalé l'existence d'un abri de mitrailleuse qui avait résisté aux bombardements tout en ayant vue sur leur tranchée de départ. L'ordre d'attaquer fut maintenu et quand l'assaut débuta, ces hommes furent fauchés à peine sortis de leur tranchée. Trois jours plus tard, ils étaient inhumés ici, dans leur tranchée de départ.

  • Devonshire cemetery #1/3
  • Devonshire cemetery #2/3
  • Devonshire cemetery #3/3
*

Située au bord de la D938, sur une hauteur, invisible de la route, sur la gauche en provenance de Péronne, cette nécropole contient 163 corps (tous Britanniques) dont 10 inconnus.

Cent vingt-huit de ces hommes (dont sept officiers) sont du 9ème Devons. Leur histoire est dramatique. En position sur les hauteurs d'un talus, dans un petit bois nommé Mansel, là-même où ils sont enterrés, ils devaient prendre, le 1er juillet 1916, début de la bataille de la Somme, les tranchées qui défendaient le village fortifié de Mametz, situées en face des leurs. Un peu sur leur gauche, dans un caveau du cimetière (qui existe toujours), un abri de mitrailleuse avait résisté aux bombardements. De là, les Allemands avaient vue sur le bois de Mansel. Le capitaine Duncan Martin, qui commandait ces hommes, avaient fait part à ses supérieurs de la menace de cet abri. En vain. L'attaque était maintenue. A 7h30, quand l'assaut débuta, beaucoup de ces soldats furent fauchés à peine sortis de leur tranchée. Mametz pris, ces hommes, dont le capitaine Martin, furent enterrés le 4 juillet ... dans cette tranchée qu'ils avaient quittée trois jours plus tôt.

Les autres tombes de cette nécropole sont celles de 33 hommes, dont 4 officiers, du 8ème Devons tués eux aussi le 1er juillet 1916 (sauf un des officiers mort le 28 juin) et celles d'un sergent et d'un conducteur tués plus tard au cours de la bataille de la Somme.

Alain Pouteau - Publié
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest Contacter Picardie1418 Picardie 1418 Picardie1418