Menu
Découvrir 14-18 en Picardie
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest
Picardie 14-18 Contacter Picardie 14-18
Picardie 14-18DécouvrirMonuments individuels ⟩ Monument au mort - Clermont-les-Fermes

Monument au mort - Clermont-les-Fermes

A Clermont-les-Fermes, dans l'Aisne, le monument au mort, qui s'orthographie bien au singulier, rend hommage à Marcel Drapier, l'unique homme du village mort lors de la Première Guerre mondiale

  • Monument au mort #1/2
  • Monument au mort #2/2
*

Si Picardie 14-18 propose un inventaire des différents lieux de mémoire liés à la Grande Guerre, les monuments aux morts, présents dans tous les villages de la région, n'y figurent pas car ils ne représentent pas un lien historique entre un lieu et un événement. Cependant, celui de Clermont-les-Fermes mérite lui d'être évoqué car il s'agit là d'un cas très rare de monument au mort, au singulier. En effet, la commune, qui a compté au maximum 400 habitants dans les années 1930, n'a eu à déplorer qu'un seul mort au cours de la Première Guerre mondiale, à qui ce monument rend hommage. Il s'agit de Marcel Drapier, maréchal des logis au 29ème régiment d'artillerie, né le 5 décembre 1892 à Romain, dans la Marne, tué à l'âge de 23 ans, le 14 mars 1916, à Chattencourt, dans la Meuse, lors de la Bataille de Verdun.

Ce monument est un bas-relief en bronze représentant Marcel Drapier assis sur un canon de 75 avec, en arrière-plan, une charrue et des meules de foin symbolisant à la fois son métier et le lieu où il vivait. Ce monument est l’œuvre d'Henri Bouchard, sculpteur né en 1875 qui fut mobilisé dans l'infanterie en 1915 avant de rejoindre la section de camouflage des Armées basée à Amiens.

Un village fortifié dans l'Aisne

Clermont-les-Fermes, dont l'origine remonte au XIIème siècle, a la disposition traditionnelle des villages fortifiés du Laonnois, qui se trouve près de la Thiérache où les églises, comme d'ailleurs l'église Saint Blaise de cette commune, ont la particularité d'être fortifiées, avec ses fermes situées autour de la place du village. Elles sont ainsi réunies dans une même enceinte de murs avec une entrée commune qui fut très longtemps fermée par une grande porte cochère qu'un homme était chargé d'ouvrir et de fermer chaque jour. Au cours de la Grande Guerre, le village a été occupé par les Allemands jusqu'au dernier mois de la guerre, en octobre 1918.

Alain Pouteau - Publié

Pour aller plus loin

Monuments individuels

Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest Contacter Picardie1418 Picardie 1418 Picardie1418