Menu
Découvrir 14-18 en Picardie
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest
Picardie 14-18 Contacter Picardie 14-18
Picardie 14-18DécouvrirMonuments collectifs ⟩ Monument aux bataillons de Liverpool et de Manchester - Montauban-de-Picardie

Monument aux bataillons de Liverpool et de Manchester - Montauban-de-Picardie

Le monument aux bataillons de Liverpool et de Manchester, situé à Montauban, rend hommage aux glorieux camarades de ces deux bataillons qui ont libéré ce village avec la 30ème division britannique le 1er juillet 1916, au cours de la bataille de la Somme.

  • Monument aux bataillons de Liverpool et de Manchester #1/2
  • Monument aux bataillons de Liverpool et de Manchester #2/2
*

Situé au coeur du village, en suivant la D64, ce monument a été inauguré le 1er juillet 1994. On peut y lire : "A la mémoire de nos glorieux camarades de Liverpool et de Manchester qui ont libéré ce village avec la 30ème division le 1er juillet 1916". Une face rend hommage aux "Liverpool pals" (17ème, 18ème, 19ème & 20ème bataillons, The Kings, du Liverpool Regiment) et une autre aux "Manchester Pals" (16ème, 17ème, 18ème & 19ème bataillons du Manchester Regiment).

"Pals" signifie "copains" (les copains de Liverpool & les copains de Manchester). L'essentiel des troupes qui ont participé à la bataille de la Somme faisaient partie de "l'armée de Kitchener", ce ministre de la guerre qui avait incité les Britanniques à s'engager (au début de la guerre, la Grande-Bretagne ne disposait que d'une armée professionnelle, ce n'est qu'à partir du 9 février 1916 que la conscription sera instaurée et ces conscrits ne commenceront à arriver en France qu'au mois de septembre). Le côté dramatique de cet engagement volontaire repose sur le fait que ces hommes pouvaient partir ensemble à la guerre, en formant des bataillons ou des régiments de leur ville, de leur région, de leur corporation ... Dramatique car le 1er juillet, qui fit 60.000 victimes chez les Britanniques dont 20.000 morts, certains villages, certaines villes, virent tous leurs hommes partis combattre disparaître le même jour. Londres, à elle seule, comptabilisera ainsi plus de 5.000 victimes en cette tragique journée.

Alain Pouteau - Publié

Pour aller plus loin

Monuments collectifs

Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest Contacter Picardie1418 Picardie 1418 Picardie1418