Logo

Monument des gardes des eaux et forêts

Rethondes

Situé à la clairière de l'Armistice, ce monument rend hommage à trois gardes des eaux et forêts

Picardie 14-18DécouvrirMonuments collectifs ⟩ Rethondes ⟩ Monument des gardes des eaux et forêts

Monument des gardes des eaux et forêts - Rethondes

Situé à la clairière de l'Armistice, ce monument rend hommage à trois gardes des eaux et forêts.

  • Monument des gardes des eaux et forêts

Situé à la clairière de l'Armistice, ce monument rend hommage à trois gardes des Eaux et Forêts de la forêt de Compiègne. Intitialement, il se trouvait, dans cette forêt, au carrefour du Chêne Vert, rebaptisé après-guerre carrefour du capitaine Rollin, et avait été inauguré le 4 novembre 1920. Il a été depuis déplacé, nettoyé et installé ici, dans la clairière de l'armistice, le 11 novembre 1995.

En forêt de Compiègne, la route au bord de laquelle il se trouvait portait le nom de route forestière des Vineux avant de devenir la RD 130, accessible, sur la gauche, depuis la D973 reliant Compiègne à Pierrefonds.

Le capitaine Louis Rollin
Carrefour du Capitaine Rollin dans la forêt de Compiègne © OpenStreetMap

Le capitaine Louis Rollin

Charles Louis Jacques ROLLIN était né le 4 juin 1886 à Jouy-aux-Arches (Moselle) et était capitaine au 321ème R.I. dont il commandait la 21ème compagnie. Avant-guerre, il était le chef du cantonnement de Compiègne Nord depuis le 10 mai 1913. Il fut tué le 4 mai 1918 lors d'une attaque dans le secteur de l’Hoegedorne, devant Bailleul (Nord). Chevalier de la Légion d'Honneur et décoré de la Croix de Guerre.

Laurent Olivier et Gustave Brangé, deux gardes de la forêt de Compiègne

Laurent Olivier, né le 14 juillet 1875 à Vermenton (Yonne), était sous-lieutenant au 56ème R.I., et a été porté disparu le 26 avril 1915, au combat de la tranchée de Calonne. Avant-guerre, il était garde domanial à la Maison Forestière du Pont de Berne. Quant à , Gustave Brangé, né le 27 août 1877 à Villers-la-Montagne (Meurthe et Moselle), il était soldat à la 6ème compagnie de chasseurs forestiers, mort pour la France le 5 avril 1915 au bois de la Gruerie. Avant-guerre, il était garde domanial à Saint-Jean-aux-Bois, petit village se trouvant dans la forêt de Compiègne.

Alain Pouteau - Publié

A voir aussi à Rethondes

Musée à Rethondes

  • Pas de musée à visiter

Pour aller plus loin