Menu
Découvrir 14-18 en Picardie
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest
Picardie 14-18 Contacter Picardie 14-18
Picardie 14-18DécouvrirPlaques ⟩ Plaque à la mémoire de Charles Caillé - Dommiers

Plaque à la mémoire de Charles Caillé - Dommiers

La plaque à la mémoire de Charles Caillé se trouve à Dommiers, plus précisément au bois du Quesnoy, dit Bois-sans-nom. Elle rend hommage à ce cavalier du 12ème Régiment de Cuirassiers, tombé là le 12 juin 1918, à l'âge de 23 ans. Au cours des combats où périt Charles Caillé, le 12ème Cuirassiers perdit 238 hommes dont 184 disparus et la majorité des corps de ces hommes ne sera jamais retrouvés à cause de bombardements incessants.

  • Plaque à la mémoire de Charles Caillé
*

Situé au Bois du Quesnoy,dit "Bois-sans-nom", au sud-est de Dommiers, cette plaque a été dévoilée le 18 juin 1994 à la mémoire du cavalier Charles Pierre Caillé, du 12ème Régiment de Cuirassiers, tombé là le 12 juin 1918.

On peut y lire : "A la mémoire du cuirassier Charles Pierre CAillé, né le 17 janvier 1895 à Saint-Germain-sur-Avre (Eure), cavalier du 12ème Régiment de Cuirassiers, tué d'un coup de feu au ventre dans le Bois du Quesnoy, au sud-est de Dommiers (Aisne), le mercredi 12 juin 1918. Mort pour la France à l'âge de 23 ans".
Sa compagnie se trouvant encerclée par l'ennemi, seuls 21 soldats purent en réchapper. Maître du terrain, l'ennemi fit exécuter la corvée d'ensevelissement le 23 juin 1918, soit onze jours après sa mort, et sa dépouille mortelle fut inhumée dans une fosse commune creusée dans le Bois du Quesnoy situé, à ce moment là, à 1.800 mètres de la première ligne allemande.
Cette inscription est destinée à conserver dans notre mémoire reconnaissante le nom du cavalier Charles Caillé et ceux de ses camarades qui, luttant pour notre liberté, sont morts héroïquement au combat, sans que leurs restes mortels puissent, dans les circonstances de leur disparition, recevoir les honneurs qui leur étaient dus".

Au cours des combats où périt Charles Caillé, le 12ème Cuirassiers perdit 238 hommes dont 184 disparus (parmi lesquels Charles Caillé). La majorité des corps de ces hommes ne seront jamais retrouvés à cause des bombardements incessants qui auront lieu sur ce secteur pendant plusieurs jours.

C'est à l'initiative de la famille que ce monument a été inauguré le 18 juin 1994. Le petit-neveu de Charles Caillé se souvenait que, quand il était enfant, il était frappé de voir sa grand-mère souffrir encore de la disparition de son frère. Pour lui, le temps n'apaise rien. Il y a des souvenirs qu'il ne faut pas arrêter de célébrer.

Alain Pouteau - Publié

Pour aller plus loin

Plaques

Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest Contacter Picardie1418 Picardie 1418 Picardie1418