Logo

Transversales sur la Grande Guerre en Picardie

Carré militaire à Lannion (Bretagne)

Dans le cimetière Saint-Jean de Lannion se trouve un carré militaire regroupant 69 tombes de combattants français de 14-18 morts à l'hôpital complémentaire n°20

Picardie 14-18TransversalesBretons 14-18 ⟩ Carré militaire à Lannion (Bretagne)

Carré militaire à Lannion (Bretagne)

Dans le cimetière Saint-Jean de Lannion, rue du Forlac'h, se trouve un carré militaire regroupant soixante-neuf tombes de combattants français morts pendant leur convalescence à l'hôpital complémentaire n°20 de Lannion.

Dès les premières semaines du conflit, il a fallu, à l'arrière du front qui se stabilisa à l'automne 1914, ouvrir des hôpitaux pour accueillir les nombreux blessés. Répartis sur toute la France, beaucoup furent ouverts dans des collèges et autres bâtiments susceptibles d'accueillir correctement des lits pour la convalescence des soldats. Ils prirent alors le nom d'hôpitaux complémentaires *, dont le code est HC suivi d'un numéro. Ainsi, à Lannion, le HC n°20 se trouvait au collège de garçons (situé à l'époque au n°35 de la rue des Capucins) et contenait 350 lits. Il fut ouvert, dès le 5 août 1914 et fonctionna pendant toute la durée de la guerre et très certainement jusqu'en 1919, comme une majorité d'entre-eux. Le 25 mai 1915, une annexe fut même ouverte dans une pension de famille située rue de la Bienfaisance et comportant 118 lits.

Les soixante neuf corps ** inhumés dans le carré militaire de Lannion sont donc ceux de combattants décédés des suites de leurs blessures dans cette commune des Côtes d'Armor. Les tombes de ce carré sont de deux types : en très grande majorité, des croix en métal en forme de glaive enfoncé dans le sol et sept grandes croix de béton blanches. Ce carré est entretenu par le Souvenir Français.

* Il n'y eut pas que des HC mais aussi des HA désignant les Hôpitaux Auxiliaires (organisés par des sociétés d'assitance humanitaire telle la Croix Rouge) et des HB (dont le numéro est toujours suivi d'un "bis") désignant les Hôpitaux Bénévoles (gérés par les collectivités locales ou une communauté religieuse).
** Il put très bien y avoir plus de soixante-neuf décès dans le HC n°20 de Lannion au cours de la Grande Guerre car les familles eurent la possibilité de faire rapatrier les corps dans leur commune d'origine.

Autres lieux de mémoire de la Grande Guerre en Bretagne