Menu
Découvrir 14-18 en Picardie
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest
Picardie 14-18 Contacter Picardie 14-18
Picardie 14-18DécouvrirCimetières militaires allemands dans l'Aisne ⟩ Nécropole allemande Champ de manoeuvre - Laon

Nécropole allemande Champ de manoeuvre - Laon

Le cimetière militaire allemand du champ de manoeuvre, à Laon, a été édifié, après l'armistice, par la France, à proximité d'un camp militaire. On y a regroupé les tombes provenant de différents cimetières de Laon et de sa périphérie. Il contient trois mille quatre cent quatre-vingt-sept corps dont celui d'une infirmière allemande.

  • Nécropole allemande Champ de manoeuvre #1/3
  • Nécropole allemande Champ de manoeuvre #2/3
  • Nécropole allemande Champ de manoeuvre #3/3
*

Située au bord de la D656, entre Mons-en-Laonnois et Laon (prendre un long chemin de terre), cette nécropole a été édifiée, après l'armistice, par la France, à proximité d'un camp militaire. On y a regroupé les tombes provenant de différents cimetières de Laon et de sa périphérie.

On trouve donc, dans ce cimetière, les corps de soldats tués dans les combats d'août et septembre 1914, mais aussi au cours du premier hiver de guerre, également lors de la bataille du Chemin des Dames de 1917 et, enfin, au cours des offensives allemandes du printemps 1918 et lors de la contre-offensive alliée qui a suivi.

Laon étant une place forte pour les Allemands, qui y disposait d'un noeud ferroviaire important, certains des hommes inhumés ici étaient des soldats membres des services d'étape, morts à Laon des suites d'un accident ou de maladie.

Aujourd'hui, cette nécropole contient 3.487 corps (croix en métal) : 3.295 dans des tombes individuelles (69 n'ont pu être identifiés), dont celui d'une infirmière allemande, et 192 dans un ossuaire (dont 115 n'ont pu être identifiés).

A noter qu'à Laon, les hôpitaux militaires allemands ont fonctionné jusqu'en 1920 pour des blessés intransportables. Les corps des malheureux qui n'avaient pas survécu à leurs blessures ont été inhumés ici, ainsi que ceux des prisonniers de guerre tués accidentellement après-guerre. De même, les corps de soldats allemands retrouvés par la suite, aux temps de la reconstruction, ont été enterrés ici.

Alain Pouteau - Publié
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest Contacter Picardie1418 Picardie 1418 Picardie1418