Menu
Découvrir 14-18 en Picardie
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest
Picardie 14-18 Contacter Picardie 14-18
Picardie 14-18DécouvrirCimetières militaires français dans l'Oise ⟩ Nécropole française "Le bois de Montrolles" - Betz

Nécropole française "Le bois de Montrolles" - Betz

La nécropole nationale du Bois de Montrolles est la plus petite de Picardie avec ses 605 m² (si l'on excepte les monuments ossuaires de Barisis et Ly-Fontaine). Édifiée dès 1915 avec l'érection du monument, dédié "à la mémoire des soldats de l'armée de Paris morts pour la Patrie sur les champs de bataille de l'Ourcq en septembre 1914", elle contient quarante-quatre corps de combattants français.

  • Nécropole française
  • Nécropole française
  • Nécropole française
*

Si l'on excepte les monuments-ossuaires de Barisis et Ly-Fontaine (voir les monuments collectifs dans l'Aisne), la nécropole française de Betz est la plus petite de la région (605 m²). Située au sud de la commune, au bord de la D332, juste avant le bois de Montrolles, qui lui a donné son nom, elle contient 44 corps, tous identifiés, dont 21 dans un ossuaire. Elle a été édifiée dès 1915 avec l'érection du monument, dédié "à la mémoire des soldats de l'armée de Paris morts pour la Patrie sur les champs de bataille de l'Ourcq en septembre 1914", sur la fosse commune, où reposaient les 21 corps (hommes du 219ème, 264ème, 316ème et 318ème R.I. tués entre le 7 et le 9 septembre 1914), creusée derrière la tombe du capitaine François Dupont, du 316ème R.I. En 1924, les 22 tombes individuelles entourant le monument, ont été regroupées ici. Seize sont celles d'hommes décédés des suites de leurs blessures, en juin 1918, à l'ambulance de Betz, au moment de la bataille du Matz. Cinq autres ont été tués en septembre 1914 à Betz ou au bois de Montrolles, tandis qu'un dernier est mort en 1917.

Au moment de la bataille de l'Ourcq (qui entre dans le cadre de la bataille de la Marne), l'extrêmité de l'aile gauche française se situait dans les environs de Nanteuil-le-Haudoin - Betz. Dans la journée du 7 septembre, les troupes françaises étaient parvenues à déborder l'aile droite allemande au bois de Montrolles mais elles furent contre-attaquées violemment à la nuit tombée et durent se replier sur Villers-St-Genest et Nanteuil-le-Haudouin. Les combats se poursuivirent, dans les environs, le lendemain avec l'arrivée de renforts débarqués par les désormais célèbres "Taxis de la Marne".

Alain Pouteau - Publié
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest Contacter Picardie1418 Picardie 1418 Picardie1418