Menu
Découvrir 14-18 en Picardie
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest
Picardie 14-18 Contacter Picardie 14-18

Nécropole française - Senlis

La nécropole nationale de Senlis contient mille cent quarante-six corps. Lors des différentes offensives allemandes du printemps 1918, le front s'est déplacé vers Amiens, Villers-Cotterêts et Compiègne, ce qui a amené l'ouverture d'un hôpital militaire à Senlis et l'édification de ce cimetière, en juin, qui fut utilisé jusqu'en décembre 1921.

  • Nécropole française #1/3
  • Nécropole française #2/3
  • Nécropole française #3/3
*

Jouxtant le nouveau cimetière communal, face à l'ancien, cette nécropole, de 7.135 m², contient 1.146 corps dont 78 en ossuaires (2). On y trouve également les tombes de 2 Russes, celles de 136 Britanniques (la majorité sont des Ecossais de la 15ème et 34ème divisions, tombés en juillet et août 1918 et seul le corps d'un soldat, tué le 1er septembre 1914 et initialement inhumé à Ognon, n'a pu être identifié), répartis en deux carrés, ainsi que celles de 4 Français tués au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Senlis n'a connu la guerre que l'espace d'une semaine, entre le 2 et le 9 septembre 1914. Une occupation courte mais qui aura laissé des traces : exécutions sommaires, dont celle de son maire, Eugène Odent, incendies volontaires, pillages ... Elle devint par la suite une ville de l'arrière qui accueillit, un temps, le Grand Quartier Général en ses murs.

Lors des différentes offensives allemandes du printemps 1918, le front s'est déplacé vers Amiens, Villers-Cotterêts et Compiègne, ce qui a amené l'ouverture d'un hôpital militaire à Senlis et l'édification de ce cimetière, en juin, qui fut utilisé jusqu'en décembre 1921. En août, l'hôpital de campagne britannique n°63 s'était également installé dans la ville pour douze jours.

Après l'armistice, les corps de 39 Allemands et de 9 Américains qui reposaient ici ont été déplacés dans leurs nécropoles nationales respectives, tandis que les corps provenant des cimetières militaires d'Ognon, Gouvieux, Chantilly et Vineuil, ainsi que celui de l'hôpital de Senlis, ont été regroupés ici.

Alain Pouteau - Publié
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest Contacter Picardie1418 Picardie 1418 Picardie1418