Logo

Monument à la mémoire de M. Vernes et de J. Peinaud

Chavonne

Le monument à la mémoire de M. Vernes et de J. Peinaud se trouve à Chavonne et rend hommage à ces deux hommes tués en combat aérien à cet endroit, le 24 mars 1917

Picardie 14-18DécouvrirMonuments individuels ⟩ Chavonne ⟩ Monument à la mémoire de M. Vernes et de J. Peinaud

Monument à la mémoire de M. Vernes et de J. Peinaud - Chavonne

Le monument à la mémoire de M. Vernes et de J. Peinaud se trouve à Chavonne, sur une hauteur, à environ cinq cent mètres au sud de la ferme de Folemprise. Il a été édifié à la mémoire du lieutenant-aviateur Marcel Vernes et du sergent-pilote Jean Reinaud, tués en combat aérien, précisément à cet endroit, le 24 mars 1917.

  • Monument à la mémoire de M. Vernes et de J. Peinaud

En suivant la D925, entre Vailly-sur-Aisne et Chavonne, prendre à gauche un petit chemin de campagne. Ce monument, situé sur une hauteur, à environ cinq cent mètres au sud de la ferme de Folemprise, est visible de loin. Il a été édifié à la mémoire du lieutenant-aviateur Marcel Vernes et du sergent-pilote Jean Peinaud, tués en combat aérien (précisément à cet endroit) le 24 mars 1917. Marcel Vernes, né à Saint-Germain-en-Laye le 9 août 1886, était ingénieur des arts et manufactures, Chevalier de la Légion d'honneur, cinq fois cité à l'ordre. Venant du 46ème régiment d'artillerie, il était détaché au 2ème groupe d'aviation, escadrille 77. Jean Peinaud né à Salligny-sur-Roudon (Allier) le 28 août 1888, était décoré de la Croix de guerre et deux fois cité à l'ordre.

On peut lire sur ce monument où ils reposent : "Ils prennent le vol comme des aigles. Ils courent et ne se lassent point. Ils marchent et ne se fatiguent point. Que chacun de vous mette au service des autres le don qu'il a reçu".

La 10 avril 1917, à titre posthume, Jean Peinaud et Marcel Vernes reçurent chacun une citation à l'ordre du 6ème Corps d'Armée. Jean Peinaud : "Pilote d'une grande bravoure. Tué glorieusement le 24 mars 1917 dans un combat aérien livré au cours d'une mission photographique particulièrement périlleuse". Marcel Vernes : "Officier admirable et d'une grande valeur. Tué glorieusement le 24 mars 1917 dans un combat aérien livré au cours d'une mission photographique particulièrement périlleuse".

L'observation aérienne en vue de l'offensive du Chemin des Dames

Au début de 1917, en prévision de l'offensive Nivelle, les observateurs aériens français devaient absolument découvrir l'ensemble des défenses allemandes sur l'ensemble du Chemin des Dames. Le 24 mars 1917, l'avion de Jean Peinaud et Marcel Vernes décolla de sa base d’Arcy-Sainte-Restitue, à une vingtaine de kilomètres au sud de Chavonne, en direction du Chemin des Dames avec pour mission d'observer les positions allemandes situées entre Chavonne, Ostel et Vailly. Pouruivi par la chasse allemande, leur avion fut abattu et s'écrasa derrière les lignes ennemies, près de la ferme de Folemprise, et ce n'est que fin avril, une fois le terrain repris par les Français à la suite de l'offensive Nivelle que leur tombe fut retrouvée, à l'endroit où se trouve aujourd'hui ce monument où les parents de Marcel Vernes décidèrent d’inhumer définitivement le corps de leur fils.

Alain Pouteau - Publié

A voir aussi à Chavonne

  • Pas d'autre lieu de mémoire

Musée à Chavonne

  • Pas de musée à visiter