Logo

Monument au lieutenant observateur Albert Rapilly

Grand-Rozoy

Le monument au lieutenant observateur Albert Rapilly se trouve à Grand-Rozoy, près de l'endroit où son avion s'est écrasé le 29 juillet 1918

Picardie 14-18DécouvrirMonuments individuels ⟩ Grand-Rozoy ⟩ Monument au lieutenant observateur Albert Rapilly

Monument au lieutenant observateur Albert Rapilly - Grand-Rozoy

Le monument au lieutenant observateur Albert Rapilly, de l'escadrille Spad 278, se trouve à Grand-Rozoy, près de l'endroit où son avion, piloté par Adolphe Cabouillet, s'est écrasé au cours d'une mission de reconnaissance derrière les lignes allemandes le 29 juillet 1918

  • Monument au lieutenant observateur Albert Rapilly

Le monument au lieutenant observateur Albert Rapilly se trouve à Grand-Rozoy, il se situe juste avant la sortie du village, en direction de Beugneux, au bord du dernier chemin à gauche, la rue de Courdoux, quelques mètres ensuite sur la droite. Jusqu'en 2011, ce monument se trouvait, un peu plus au nord-est, au milieu des champs, à l'endroit exact où l'avion d'Albert Rapilly s'était écrasé. On peut y lire : "A la mémoire de notre cher fils Albert Rapilly, lieutenant observateur, mort pour la France, le 29 juillet 1918, à l'âge de 25 ans, avec son pilote A. Cabouillet, éternels regrets".

Albert Rapilly, Croix de Guerre et Médaille Militaire, était né le 26 avril 1893 à Paris. Lieutenant au 10ème Génie, détaché à l'escadrille Spad 278, 2ème Groupe d'Aviation, il fut abattu en combat aérien le 29 juillet 1918 à 9h45 et son avion s'était écrasé au bois de la Terre à l’Or, au nord-est du Grand-Rozoy. Il repose au cimetière du Père Lachaise. Son pilote, Adolphe (Charles ?) Cabouillet, Croix de Guerre, était né le 31 octobre 1896 à Frontenac (Gironde). Caporal au 319ème RI, il était détaché au 2ème Groupe d'Aviation, escadrille Spad 278, en tant que pilote. Il avait reçu une citation à l'ordre de l'Armée le 16 octobre 1916.

Une mission de reconnaissance aérienne à proximité du front

Au 29 juillet 1918, l'escadrille Spad 278 était basée sur le terrain de Russy-Bémont, dans l'Oise, à dix kilomètres à l'ouest de Villers-Cotterêts et à une trentaine de kilomètres à l'ouest du crash. A ce moment là, après la contre-offensive alliée du 18 juillet 1918, la ligne de front se trouvait entre Grand-Rozoy et Beugneux. On peut donc penser que la mission d'Albert Rapilly était d'observer les mouvements de troupes derrière les lignes ennemies et qu'il fut intercepter par la chasse allemande au cours de sa mission.

Alain Pouteau - Publié
Crédits photographiques : © Alain Pouteau

A voir aussi à Grand-Rozoy

  • Pas d'autre lieu de mémoire

Musée à Grand-Rozoy

  • Pas de musée à visiter