Logo

Panneau rappelant la mort du Baron Rouge

Vaux-sur-Somme

Sur les hauteurs de Vaux-sur-Somme se trouve un panneau à l'endroit même où Manfred von Richthofen, le célèbre Baron Rouge, est mort le 21 avril 1918

Picardie 14-18DécouvrirPlaques ⟩ Vaux-sur-Somme ⟩ Panneau rappelant la mort du Baron Rouge

Panneau rappelant la mort du Baron Rouge - Vaux-sur-Somme

Sur les hauteurs de Vaux-sur-Somme, au bord de la route reliant Corbie à Bray-sur-Somme, se trouve un panneau explicatif à l'endroit même où Manfred von Richthofen, le célèbre Baron Rouge, s'est posé le 21 avril 1918 avant de mourir, atteint d'une balle en plein cœur. Il sera inhumé le lendemain avec tous les honneurs militaires au cimetière de Bertangles, près d'Amiens, avant que son corps ne soit transféré au cimetière militaire allemand de Fricourt en 1919.

  • Panneau rappelant la mort du Baron Rouge #1/5
  • Panneau rappelant la mort du Baron Rouge #2/5
  • Panneau rappelant la mort du Baron Rouge #3/5
  • Panneau rappelant la mort du Baron Rouge #4/5
  • Panneau rappelant la mort du Baron Rouge #5/5

Sur les hauteurs de Vaux-sur-Somme, au bord de la D1, reliant Corbie à Bray-sur-Somme, sur la droite juste avant la briqueterie de Sainte Colette qui se trouve elle sur la gauche, ce panneau explicatif a été érigé à l'endroit où Manfred von Richthofen (photo 2), le célèbre Baron Rouge, s'est posé le 21 avril 1918 après avoir été touché par une balle en plein cœur.

On peut y lire : "La Première Guerre Mondiale voit naître de nouveaux moyens de combattre : les tanks (utilisés pour la première fois dans la Somme en 1916, à Courcelette) et l'aviation. L'as de l'aviation militaire allemande, Manfred von Richthofen, dit "le Baron Rouge", abattra à lui seul 80 avions alliés entre 1916 et 1918. Il fait, depuis, l'objet d'un véritable culte, non seulement des Allemands, mais de tous les passionnés d'histoire militaire et d'aviation. Le 21 avril 1918, après avoir combattu au-dessus de Vaux-sur-Somme, contre des aviateurs canadiens, Manfred von Richthofen, mortellement touché par un mitrailleur australien au sol, s'écrase à cet endroit précis et entre dans la légende."

Manfred von Richthofen, le Baron Rouge
Albatros D.IIIs de la Jagdstaffel 11 commandée par Manfred von Richthofen © Wikipedia

Manfred von Richthofen, le Baron Rouge

Né en 1892, Manfred von Richthofen était officier de cavalerie dans les Uhlans lorsque la guerre éclata. En 1915, il demanda a être affecté à l'aviation qu'il rejoignit à la fin du mois de mai. De juin à août, il effectua essentiellement des reconnaissances avant de suivre une formation de pilote de chasse en octobre. Ses deux premiers avions abattus ne furent pas des victoires homologuées, chaque aéroplane s'étant retrouvé derrière les lignes françaises, ne pouvant ainsi confirmer son succès. Ce n'est donc que le 17 septembre 1916 qu'il obtint sa première victoire au-dessus de Cambrai, lui qui en totalisa quatre-vingt à sa mort. En octobre 1916, il prit le commandement de la Jagdstaffel 2 (escadrille de chasse) avant de prendre la tête, en janvier 1917, de la Jagdstaffel 11 qui en juin fut intégrée à la Jagdgeschwader I (escadre de chasse) qui fut surnommée le Cirque Volant du fait du nombre d'appareils qui la composait.

Le surnom de Baron Rouge fut donné à Manfred von Richthofen à partir de 1917. C'est, en effet, à partir du mois de janvier de cette année là qu'il commença à peindre ses avions en rouge, à l'origine dans un but purement tactique : rendre bien visible un avion esseulé pour attirer des avions ennemis pendant que le reste de l'escadrille restait cachée dans les nuages. Au cours du seul mois d'avril 1917, il abattit 22 avions britanniques, ce qui portait alors son nombre de victoires à 52. Quelques mois plus tard, en octobre, il commença à piloter sur le Fokker Dr.I (photo 3, le général Erich von Falkenhayn et Manfred von Richthofen inspectant cet avion), un triplan qui contribua à sa légende et le fit passer à la postérité.

Qui a tué le Baron Rouge ?

Le 21 avril 1918, le Baron Rouge décolla du terrain de Cappy, près de Bray-sur-Somme, et son escadrille rencontra des Sopwith Camel de l'escadrille 209 de la Royal Air Force. Prenant l'avion du lieutenant canadien Wilfrid May en chasse, il fut lui-même dans la ligne de mire du capitaine Arthur Brown tout en survolant les lignes australiennes, à Vaux-sur-Somme, où les mitrailleuses le prirent également pour cible. Le triplan rouge se posa alors sur un champ en bordure de la route de Corbie à Bray et son pilote expira d'une balle en plein coeur au moment où des soldats Australiens parvenaient à sa hauteur. Qui avait tiré la balle fatidique ? Jusqu'au début des années 2000, les experts ne parvenaient pas à se mettre d'accord mais des analyses balistiques prouvèrent que la balle qui avait atteint le Baron Rouge avait été tiré du sol. Alors qu'il avait réussi à poser son avion sans trop de dégâts, celui-ci fut en quelques minutes l'objet de toutes les attentions des chasseurs de souvenirs, qui en découpèrent la toile, et ses restes furent transportés à l'aérodrome du 3ème escadron du Flying Corps australien de Bertangles (photo 4).

Le 22 avril 1918, Manfred von Richthofen eut droit à des funérailles, avec les honneurs militaires, au cimetière de Bertangles (photo 5), près d'Amiens, où il reposa jusqu'en 1919 lorsque son corps fut transféré au cimetière militaire allemand de Fricourt, pour être rapatrié en Allemagne en 1925 où il fut inhumé à Berlin puis, depuis 1975, dans le caveau familial à Wiesbaden.

Alain Pouteau - Publié
Crédits photographiques : © Alain Pouteau & Wikipedia

A voir aussi à Vaux-sur-Somme

  • Pas d'autre lieu de mémoire

Musée à Vaux-sur-Somme

  • Pas de musée à visiter