Logo

Découvrir la Grande Guerre en Picardie

Bell's redoubt - Contalmaison

Le monument élevé à la mémoire de Donald Simpson Bell, à Contalmaison, se trouve là où il fut tué le 10 juillet 1916, 5 jours après avoir reçu la Victoria Cross

Picardie 14-18DécouvrirMonuments individuels ⟩ Contalmaison ⟩ Bell's redoubt

Bell's redoubt - Contalmaison

Le monument élevé à la mémoire de Donald Simpson Bell (Bell's redoubt), à Contalmaison, se trouve à l'endroit même où il fut tué, dans la redoute d'une tranchée britannique, le 10 juillet 1916, cinq jours après avoir reçu la Victoria Cross pour avoir attaqué et détruit un poste de mitrailleuse ennemi. Le lieutenant en second Bell, du Yorkshire Regiment, fut le premier joueur de football anglais engagé volontaire en 1914.

  • Bell's redoubt #1/2
  • Bell's redoubt #2/2
*

Situé à la sortie de Contalmaison, un peu avant le cimetière communal, ce monument rend hommage à Donald Simpson Bell (photo 1). On peut lire sur une plaque : "Au lieutenant en second Donald S. Bell, a qui fut décerné la Victoria Cross pour avoir attaqué et détruit un poste de mitrailleuse ennemi, le 5 juillet 1916, à 'Horseshoe trench', à un kilomètre à l'ouest de ce mémorial. Cinq jours plus tard, faisant à nouveau preuve de courage, il trouva la mort ici, en ce lieu même. Par la suite, cet emplacement fut officiellement dénommé 'Bell's redoubt'. Donald Bell fut le premier joueur de football anglais engagé volontaire en 1914 et le seul à être décoré de la Victoria Cross".
La Victoria Cross est la plus haute distinction de l'armée britannique. Donald Simpson Bell est mort à l'âge de 25 ans, il repose aujourd'hui dans Gordon dump cemetery, à La Boisselle (photo 2). Sa tombe est bien souvent fleurie.

Difficile aujourd'hui de trouver des informations sur les joueurs de football du début du XXème siècle. En ce temps-là, ils n'étaient pas des stars adulées par les fans et la Coupe du Monde de football n'existait pas, ni même le Championnat d'Europe. Restent les Jeux Olympiques. En 1908 et 1912, c'est l'Angleterre qui a remporté le tournoi. Mais dans les archives, nulle trace d'un "Bell" parmi les joueurs ayant disputé la finale. Par contre, le 23 mars 1911, un défenseur ayant disputé et gagné (3-0) un match contre la France à Saint-Ouen portait ce nom. S'agissait-il de Donald Simpson Bell ?

Alain Pouteau - Publié

Musée à Contalmaison

  • Pas de musée à visiter

Pour aller plus loin