Menu
Découvrir 14-18 en Picardie
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest
Picardie 14-18 Contacter Picardie 14-18
Picardie 14-18DécouvrirVestiges "destructions" ⟩ Vestiges du village - Craonne

Vestiges du village - Craonne

Avant la Grande Guerre, Craonne était un chef-lieu de canton situé sur les pentes de ce que l'on appelait la "montagne de Craonne". Dès septembre 1914, il fut le théâtre d'âpres combats et n'était plus que ruines lorsque, le 4 mai 1917, le 18ème R.I. enleva la position. Le Craonne d'aujourd'hui a été construit plus bas, de 1921 à 1925. De nos jours, on distingue encore ici quelques vestiges comme l'ancien cimetière.

  • Vestiges du village #1/7
  • Vestiges du village #2/7
  • Vestiges du village #3/7
  • Vestiges du village #4/7
  • Vestiges du village #5/7
  • Vestiges du village #6/7
  • Vestiges du village #7/7
*

Situé au bord de la D18, à la sortie de l'actuel Craonne, en direction de Corbeny, il ne reste plus rien du Vieux Craonne, chef-lieu de canton de 608 habitants avant le conflit, situé sur les pentes de ce que l'on appelait la "montagne de Craonne". Dès septembre 1914, il fut le théâtre d'âpres combats, comme le 24, où la 35ème D.I. tenta par deux fois de capturer le village occupé par les Allemands. Le 16 avril 1917, ce fut le 1er R.I. qui attaqua le village : en moins de dix minutes, ceux qui avaient survécu à Verdun et à la Somme furent décimés par les tirs de mitrailleuses. Finalement, le 4 mai, le 18ème R.I. enleva la position qui n'était plus que ruines après les bombardements français entrepris depuis avril.

Le Craonne d'aujourd'hui a été construit plus bas, un peu plus au sud, de 1921 à 1925 (c'était un immense chantier où travaillaient jusqu'à quatre cents personnes toutes extérieures à la région) et un arboretum a été aménagé par l'Office National des Forêts à l'emplacement de l'ancien village qui est situé en zone rouge (photo 1). On y distingue encore quelques entonnoirs d'obus, quelques tranchées, les vestiges de quelques caves (photos 2 & 3) et ceux de l'ancien cimetière (photos 4, 5 & 6). C'est là que repose Yves Gibeau (photo 7), auteur de "Allons z'enfants", qui était profondément attaché au chemin des dames.

Alain Pouteau - Publié
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest Contacter Picardie1418 Picardie 1418 Picardie1418