Menu
Blog de Picardie 14-18
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest
Picardie 14-18 Contacter Picardie 14-18
Picardie 14-18Blog ⟩ Pourquoi military et british cemetery ?

Pourquoi military et british cemetery ?

Les cimetières "anglais" de la Grande Guerre sont en fait des nécropoles du Commonwealth réunissant aussi bien les nations du Royaume-Uni que les anciens dominions que sont l'Afrique du Sud, l'Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande. Si le terme "anglais" n'est jamais utilisé, il ne faut tout de même pas oublier les Ecossais, les Gallois et les Irlandais, certains cimetières portent le nom de "british" et d'autres de "military".

Bronfay farm military cemetery

Au début de la Grande Guerre, le Royaume-Uni était le seul des béligérants à disposer d'une armée professionnelle. Au cours des premiers mois du conflits, les soldats de Sa Gracieuse Majesté étaient donc citoyens britanniques. Même si dès août 1914, il a fallu faire appel à des volontaires et au début de 1916 la conscription a été instaurée, les premiers tommies de la Grande Guerre venaient du Royaume-Uni.

Ce n'est que plus tard que les dominions ont été engagés sur le front occidental. Les Canadiens à Neuve-Chapelle en 1915,les Australiens et les Néo-Zélandais, réunis sous le terme d'ANZAC (Australian and New-Zealand Army Corps), lors de la bataille de la Somme de 1916, tout comme les Sud-Africains.

Pour comprendre pourquoi, aujourd'hui, les cimetières du CWGC (Commonwealth War Grave Commission) portent parfois le nom de british cemetry ou military cemetery, il faut remonter à l'origine du cimetière elle-même. Si l'unité combattante qui érigea la nécropole était britannique, celle-ci prit le nom de "british", même si, plus tard, après l'armisitice par exemple, des corps de combattants non britanniques seront inhumés dans le cimetière. Si les premiers morts étaient aussi bien britanniques qu'australiens ou canadiens, par exemple, c'est le nom de "military" qui sera donné à la nécropole. A de rares exceptions, certains cimetières seront toutefois reconnus comme australiens (Adelaïde à Villers-Bretonneux) ou canadiens (Manitoba à Caix, Toronto à Démuin) même si des combattants britanniques y furent également inhumés.

Lien : www.cwgc.org

Un billet publié dans la catégorie Croix de bois avec le tag Anglais - Source photographique © Alain Pouteau

Référencement naturel
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest Contacter Picardie1418 Picardie 1418 Picardie1418