Menu
Comprendre 14-18 en Picardie
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest
Picardie 14-18 Contacter Picardie 14-18
Picardie 14-18ComprendreLa Grande Guerre en Picardie ⟩ Le jour de deuil de l'armée allemande

Le jour de deuil de l'armée allemande

Le jeudi 8 août 1918

Le jour de deuil de l'amée allemande c'est le nom que donna son comamndant en chef, le général Lundendorff, au 8 août 1918 où une contre-offensive alliée, dans la Somme, enfonça les lignes allemandes de 13 kilomètres en faisant 27000 prisonniers.

Après les cinq offensives allemandes de mars à juillet 1918, les armées alliées avaient été contraintes de reculer et à adopter une position défensive. Mais, avec l'aide des Américains, des chars et des avions, elles n'allaient pas tarder à repasser à l'attaque. Tout d'abord le 18 juillet où, de la forêt de Retz, le général Mangin lança la première contre-offensive dans l'Aisne.
La seconde eut lieu dans la Somme le 8 août. Entre Albert et la route Amiens-Roye, les Alliés s'avancèrent en un seul jour de 13 km à l'intérieur des lignes allemandes (27000 prisonniers et 400 canons capturés). Une défaite terrible pour l'armée allemande puisque Lundendorff, son commandant en chef, n'hésita pas à envoyer sa démission à l'empereur Guillaume II, qui la refusa, et à qualifier ce 8 août "jour de deuil de l'armée allemande".

Cette offensive se poursuivra en fait jusqu'à l'armistice puisque, jusqu'en novembre, les armées alliées prendront constamment du terrain sur l'armée allemande dans un retour à la guerre de mouvement. A la fin août, elles avaient même repris tout le terrain perdu depuis le printemps dans la Somme.

Les autres événements de 14-18 en Picardie

Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest Contacter Picardie1418 Picardie 1418 Picardie1418