Menu
Découvrir 14-18 en Picardie
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest
Picardie 14-18 Contacter Picardie 14-18
Picardie 14-18DécouvrirCimetières britanniques & du Commonwealth dans la Somme ⟩ Caterpillar valley cemetery - Longueval

Caterpillar valley cemetery - Longueval

Le cimetière militaire de la Caterpillar valley, la vallée des chenilles, à Longueval, a été édifié à un endroit qui fut le théâtre de violents combats et qui sera capturé par les Britanniques, au cours de la deuxième quinzaine du mois de juillet 1916. Il contient cinq mille cinq cent soixante-neuf tombes et un monument rendant hommage aux mille deux cent cinq Néo-Zélandais tombés au cours de la bataille de la Somme et n'ayant pas de tombe connue.

  • Caterpillar valley cemetery #1/4
  • Caterpillar valley cemetery #2/4
  • Caterpillar valley cemetery #3/4
  • Caterpillar valley cemetery #4/4
*

Située au bord de la D20, avant d'arriver à Longueval par Bazentin, cette nécropole contient 5.569 corps (5.229 Britanniques, 8 Canadiens, 100 Australiens - dont 2 Terre-Neuviens, 214 Néo-Zélandais et 18 Sud-Africains) dont plus de 3.800 ne sont pas identifiés. Passer sous le porche qui y permet l'accès impose, plus que dans n'importe quelle autre nécropole, le respect. Un sentiment très vite renforcé par les longs alignements de tombes, qui semblent aller à perte de vue.

"Caterpillar Valley" est le nom donné par les Britanniques à la longue vallée bordant, à l'est, "Caterpillar Wood", situé sur les hauteurs de Guillemont. L'endroit fut le théâtre de violents combats et sera capturé, au cours de la seconde phase de la bataille de la Somme, dans la deuxième quinzaine du mois de juillet 1916. Perdu en mars 1918, au moment de l'offensive allemande en Picardie, Longueval sera définitivement repris le 28 août 1918 par les Gallois de la 38ème division. C'est à cette époque qu'un petit cimetière sera édifié à l'endroit même où se trouve l'actuelle nécropole. Il contenait, alors, 25 tombes d'hommes de la 38ème division et du 6ème Dragoon Guards.

Après l'armistice, des tombes isolées du champ de bataille et provenant, surtout, de 31 cimetières des environs proches, seront rassemblées ici pour former cette nécropole. La majorité de ces tombes dataient de l'automne 1916, quant aux autres, elles sont essentiellement des mois d'août et septembre 1918.

Comme aux mémoriaux de Thiepval et de Villers-Bretonneux, au parc terre-neuvien de Beaumont-Hamel et au cimetière des colonnes de Pozières, on trouve, dans cette nécropole, un mémorial qui rend hommage à des soldats qui n'ont pas de tombe connue (photo 4). Il s'agit ici des Néo-Zélandais tombés au cours de la bataille de la Somme, en 1916. Sur ce long mur, 1.205 noms sont gravés.

Alain Pouteau - Publié
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest Contacter Picardie1418 Picardie 1418 Picardie1418