Menu
Aborder 14-18 en Picardie
Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest
Picardie 14-18 Contacter Picardie 14-18

Albert dans la Grande Guerre

La ville d'Albert a été complètement détruite au cours de la Grande Guerre et fut "adoptée", après-guerre, par la ville de Birmingham, en Angleterre où on se souvient surtout de la légende de la "vierge penchée". Cette vierge, haute de cinq mètres, recouverte de feuilles d'or, tendant à bout de bras un enfant Jésus grand comme un adulte, se trouvait au sommet du clocher de la basilique Notre-Dame-de-Brebières.

  • Albert #1/3
  • Albert #2/3
  • Albert #3/3

L'histoire d'Albert est très riche. Dénommée Ancre (ou Encre) du nom de la rivière qui la traverse, elle ne porte son nom actuel que depuis 1620, sur ordre de Louis XIII et en hommage à son seigneur, Albert de Luynes. En 1815, Napoléon déchu, elle fut occupée par les armées de la coalition, notamment des Cosaques. En 1870/71, elle connut également une autre occupation, celle des Prussiens.

Au moment où débute la Grande Guerre, Albert est une ville de plus de 7.000 habitants (ils ne seront plus qu'une petite centaine en 1919). Occupée brièvement par les Allemands entre le 29 août et le 14 septembre 1914, elle se retrouva à l'arrière immédiat des lignes françaises jusqu'à l'été 1915, date à laquelle elle passa "sous contrôle" britannique. Capturée ensuite par les Allemands, le 26 mars 1918, avant d'être reprise par le 8ème East Surreys le 22 août de la même année. La ville a été complètement détruite au cours du conflit et fut "adoptée", après-guerre, par la ville de Birmingham (GB). Mais Albert fut surtout célèbre pour sa "vierge penchée". Cette vierge, haute de cinq mètres, recouverte de feuilles d'or, tendant à bout de bras un enfant Jésus grand comme un adulte, se trouvait au sommet du clocher de la basilique d'Albert : Notre-Dame-de-Brebières (Notre-Dame-des-Brebis car une vierge serait apparue à un berger au Xème ou XIème siècle). De style romano-byzantin, en brique et pierre, elle attirait de nombreux pèlerins (le Pape Léon XIII surnomma Albert la "Lourdes du Nord"). A trois kilomètres du front, la basilique devint, pendant la guerre, une cible idéale pour les artilleurs allemands qui y voyaient un observatoire idéal pour les Français. Aussi, le 22 octobre 1914, un premier obus frappa l'édifice. Le 7 janvier 1915, un autre creva le dôme et les voûtes s'effondrèrent. Enfin, le 15 du même mois, un autre obus percuta le socle de la statue. L'armature céda sans se rompre totalement et voilà comment la vierge se retrouva suspendue au-dessus du vide, dirigée vers le sud. La légende naquit aussitôt : "le jour où la Vierge penchée tombera, ce sera la fin de la guerre". Ce ne fut pas tout à fait vrai. Tombé aux mains des Allemands, le 26 mars 1918, le clocher de la basilique devint un poste d'observation qu'il fallait détruire : le 16 avril à 15 h 30, au troisième essai, l'artillerie britannique fit s'écrouler la vierge. Il faudra cependant attendre encore près de sept mois avant que le conflit ne prenne fin. Aujourd'hui, la basilique a été reconstruite à l'identique et la vierge est à nouveau visible à des kilomètres à la ronde.

Le 18 septembre 1919, Albert est citée à l'ordre de l'armée et reçoit la croix de Guerre (qui figure sur le blason de la commune). Elle sera également décorée de la Légion d'Honneur le 15 avril 1932.

Internet : le site officiel de la ville d'Albert

Albert : les lieux à visiter

Type Nom
Cimetière militaireNécropole française
Cimetière militaireCommunal cemetery extension
Cimetière militaireBapaume post military cemetery
Cimetière communalCarré breton au cimetière communal

Autres villes et villages dans l'Aisne, l'Oise et la Somme

Rejoignez Picardie1418 sur Facebook Picardie1418 est sur Twitter Picardie1418 est sur Pinterest Contacter Picardie1418 Picardie 1418 Picardie1418